dommage


dommage

dommage [ dɔmaʒ ] n. m.
damage 1080; de dam
1Préjudice subi par qqn. atteinte, dam, détriment, tort. Dommage corporel, qui porte atteinte à l'intégrité physique d'une personne. Dommage moral, qui porte atteinte à l'honneur, aux sentiments de qqn. Dommage causé avec intention de nuire. 1. délit. Éprouver, subir un dommage. Réparer un dommage. dédommager, indemniser. Il s'en est tiré sans dommage.
DOMMAGES-INTÉRÊTS (ou dommages et intérêts) :somme due au créancier par le débiteur qui n'exécute pas son obligation, pour compenser le dommage qu'il a fait subir. Par ext. Indemnité due par l'auteur d'un délit ou d'un quasi-délit en réparation du préjudice causé. Demander, réclamer, obtenir des dommages-intérêts. dédommagement.
2Dégâts matériels causés aux choses. ravage. La grêle, la gelée ont causé des dommages aux cultures ( endommager) . Sinistre qui provoque de grands dommages. Dommage subi par des marchandises ( avarie, perte) , par un édifice ( détérioration, endommagement) .
♢ DOMMAGES (DE GUERRE). Dr. admin. Dommages causés aux biens des individus par les faits de guerre et dont la réparation incombe à l'État. Dr. internat. Dommages causés à une nation par les faits de guerre et dont la réparation incombe, en principe, à l'ennemi. L'Allemagne « avait à réparer les dommages causés à autrui » (Bainville). Par ext. Fam. Indemnité touchée pour ces dommages.
3(En emploi indéterminé) Chose fâcheuse. « Il y a déjà longtemps que je suis vieux [...] Le dommage est, non point de trop durer, mais bien de voir tout passer autour de soi » (France).
Cour. Quel dommage, il est dommage, c'est dommage, et ellipt dommage que (et subj.), de (et inf.). Ce serait vraiment dommage qu'il pleuve. fâcheux, regrettable, triste. « C'est bien dommage qu'elle soit devenue si laide » (Voltaire). Quel dommage d'abattre de si beaux arbres ! Dommage que vous ne puissiez pas l'attendre. Ellipt Dommage ! (cf. Tant pis).
⊗ CONTR. Avantage, bénéfice, profit. 1. Bien.

dommage nom masculin (ancien français damage, de dam, dommage) Préjudice porté à quelqu'un (corporellement ou moralement), à ses biens par le fait d'un tiers : Quiconque cause un dommage à autrui doit le réparer. Dégât matériel causé à quelque chose : La grêle a causé des dommages aux vignobles.dommage (difficultés) nom masculin (ancien français damage, de dam, dommage) Construction Il est dommage que (+ subjonctif) : il est dommage qu'il ne vienne pas, qu'il ne soit pas venu, ou, elliptiquement (familier), dommage qu'il ne soit pas venu ! ● dommage (expressions) nom masculin (ancien français damage, de dam, dommage) C'est dommage, quel dommage, ou dommage (que), c'est fâcheux, regrettable : C'est dommage d'abattre ces arbres. Dommage !, marque le regret ; tant pis. ● dommage (synonymes) nom masculin (ancien français damage, de dam, dommage) Préjudice porté à quelqu'un (corporellement ou moralement), à ses biens...
Synonymes :
Dégât matériel causé à quelque chose
Synonymes :
- dégradation
- détérioration

dommage
n. m.
d1./d Ce qui fait du tort. Causer, subir un dommage. Syn. préjudice.
|| (Plur.) DR Dommages et intérêts ou dommages-intérêts: indemnité due en réparation d'un préjudice.
d2./d (Plur.) Dégâts. L'incendie a causé des dommages importants.
|| Dommages de guerre: dommages subis par des personnes dans leurs biens, du fait d'actes de guerre; indemnités et réparations allouées à ces personnes, à la charge de l'état ou de l'ennemi.
d3./d Chose fâcheuse, regrettable. Quel dommage!
Ellipt. Dommage qu'il pleuve!
Fam. Bien sûr qu'il sait lire, à son âge, ce serait dommage!

⇒DOMMAGE, subst. masc.
A.— Ce qui résulte d'une action qui nuit.
1. Usuel
a) [Non dénombrable] Préjudice porté à quelqu'un ou à quelque chose. Dommage matériel, moral; causer du dommage. Synon. tort; anton. profit. Faire du dommage, recevoir du dommage (Ac. 1798-1932) :
1. Le salaire doit être égal au produit. S'il est moindre, il y a peine ou dommage pour le travailleur; s'il est plus fort, il y a munificence ou usurpation.
PROUDHON, De la Création de l'ordre dans l'humanité, 1843, p. 424.
Au (grand) dommage de. En portant préjudice à, en endommageant. Synon. au détriment de; anton. au bénéfice de, au profit de. Anne voulait obliger l'affreux animal à demeurer sur ses genoux, au grand dommage du taffetas crème (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 222).
b) [Dénombrable] Un, des dommage(s). Dégât matériel causé aux choses ou aux personnes. Synon. atteinte, préjudice, ravage. Parfois deux ou trois sangliers descendent de la montagne et causent quelques dommages aux récoltes (BOSCO, Mas Théot., 1945, p. 149) :
2. Il autorisa les avant-gardes de Saladin à faire une démonstration en terre franque, à condition qu'entrées au soleil levant, elles repasseraient le Jourdain avant la nuit et qu'elles se contenteraient de courir la campagne sans commettre aucun dommage contre les bourgs ni attaquer aucune ville.
GROUSSET, L'Épopée des croisades, 1939, p. 239.
SYNT. Dommage considérable, irréparable, pécuniaire; grand, grave, sérieux dommage; porter dommage; causer, essuyer, infliger, subir un/du dommage; indemnité, réparation du dommage.
Locutions
Sans dommage. Sans préjudice. Entendons par éléments prosaïques tout ce qui peut, sans dommage, être dit en prose (VALÉRY, Entret. [avec F. Lefèvre], 1926, p. 66).
Être à dommage, en dommage (vieilli ou région.). Dans une situation, dans un domaine défendu. Il [Jean] n'en faisait plus qu'à sa tête; il était toujours en dommage, — détachait les chevaux pour aller galoper au loin, — braconnait en tout temps (LOTI, Spahi, 1881, p. 28). Vos chèvres étaient toutes à dommage (PIERREH. 1926).
Proverbe. D'un sot, hommage vaut dommage. Les compliments d'un sot ont une valeur négative.
2. Spéc., DR. Dommage direct (s'opposant à dommage indirect). Préjudice qui est la conséquence directe de l'acte accompli par l'auteur de la faute (d'apr. CAP. 1936). Dommage permanent. ,,Dépréciation causée aux propriétés privées par l'exécution de travaux publics`` (BACH.-DEZ. 1882).
Locutions
Dommages et intérêts ou dommages-intérêts. Somme d'argent attribuée au créancier pour l'indemniser de l'inexécution partielle ou totale du contrat (dommages et intérêts compensatoires) ou pour l'exécution tardive de cette obligation (dommages et intérêts moratoires) (d'apr. Code civil, 1804, art. 1145; CAP. 1936; BARR. 1967). P. ext. ,,Indemnités dues pour la réparation du dommage causé par un délit ou un quasi-délit`` (CAP. 1936) :
3. Les condamnations prononcées sont respectivement de trois mois de prison avec sursis, 10 000 francs d'amende et 3 000 francs de dommages-intérêts, et de deux mois de prison avec sursis, 10 000 fr. d'amende et 11 000 fr. de dommages-intérêts.
L'Humanité, 19 janv. 1952, p. 2, col. 1.
SYNT. Condamner à des dommages-intérêts; demander, donner, exiger, obtenir, payer, réclamer des dommages-intérêts; poursuivre en dommages-intérêts; sous peine de, à titre de dommages-intérêts.
Rem. On rencontre dommages au sens de dommages-intérêts dans des expr. comme condamner à des dommages, demander des dommages. V'là les gendarmes! Ils nous sacréandent, ils nous carottent. En prison. Je demande des dommages (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Vente, 1884, p. 145).
Dommages de guerre
DR. ADMIN. Dommages causés aux biens des individus par les faits de guerre et dont la réparation incombe à l'État sur le fondement de l'égalité et de la solidarité des citoyens (d'apr. CAP. 1936) :
4. Il venait d'ouvrir un immense garage à Lille, et possédait déjà une dizaine de taxis, fournis au titre de réparation des dommages de guerre en remplacement de son unique taxi d'autrefois.
VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, p. 478.
DR. INTERNAT. Dommages causés à une nation par les faits de guerre et dont la réparation incombe, en principe, à l'ennemi. Il s'agit que tous les dommages de guerre et par suite toutes les pensions soient payés par l'Allemagne (BARRÈS, Cahiers, t. 12, 1919, p. 21).
B.— Toujours au sing. et seulement dans des emplois figés. Chose fâcheuse.
1. Emploi non prédicatif
a) Quel dommage que, quel dommage de. Absol. Quel dommage! Comment? Madame est sortie? Quel dommage! (CHARDONNE, Épithal., 1921, p. 237). Quel dommage de ne pas savoir l'hébreu! (THARAUD, An prochain, 1924, p. 192) :
5. Les couleurs vives dont elles sont vêtues, le costume qui fait valoir la taille mince et met en valeur, en les séparant nettement, les hanches et les bustes, nous disposent à la rencontre d'une belle fille. La plupart nous déçoivent. Quel dommage qu'elles soient laides!
LARBAUD, Journal, 1932, p. 273.
b) Vieilli. Le dommage c'est que. Synon. l'ennui, c'est que. Le dommage c'est qu'il a dû te classer dans les femmes pas chères (DRUON, Gdes fam., t. 1, 1948, p. 85).
2. Emploi prédicatif
a) [Suivi de que + subj.] C'est (bien) dommage que, il est (bien) dommage que. P. ell. Dommage que. Il est dommage que cette superbe porte triomphale soit obstruée et déshonorée par je ne sais quelles murailles de plâtre (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 52) :
6. L'homme a témérairement élargi son accueil et démesuré son pouvoir. Dommage qu'il ne se montre pas mieux à hauteur!
GIDE, Journal, 1910, p. 312.
Littér. [Avec un déterm.] C'est grand dommage que vous n'ayez pas huit ou dix ans de plus, vous auriez atteint l'âge de votre crise (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 45).
Rem. 1. D'apr. LITTRÉ, le tour il est dommage que, condamné par Ménage, est correct, quoique un peu arch. 2. Dommage que est considéré comme un peu fam. (d'apr. COLIN 1971, DUPRÉ 1972). 3. Le verge qui suit (c'est) dommage que, il est dommage que est gén. au subj., mais on trouve qq. emplois de l'ind. pour marquer la réalité du fait (d'apr. LITTRÉ; HANSE 1949; GREV. 1969, § 997, rem. 1). Dommage que je l'ai égaré, ce papelard (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 361).
b) [Suivi de de + inf.] C'est (bien) dommage de, il est (bien) dommage de. P. ell. Dommage de. Ce sera dommage de quitter Windhuis juste quand va venir le printemps (VAN DER MEERSCH, Empreinte dieu, 1936, p. 159). Il leva la tête et regarda à travers la fenêtre le ciel froid. Dommage de penser que cette matinée allait être perdue (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 51) :
7. ... elle s'était dit qu'il serait dommage de laisser ce jeune homme courir à sa perte...
MÉRIMÉE, Colomba, 1840, p. 28.
c) Absol. C'est dommage. P. ell. Dommage. Ah! vous n'y veniez pas, laisse-t-il échapper, contrarié. C'est dommage, vraiment dommage (GONCOURT, Journal, 1880, p. 62). Ça s'approche, dit Rambert. Peut-être dans la semaine. — Dommage, cria Tarrou (CAMUS, Peste, 1947, p. 1343).
Rare, en emploi négatif. [Exprimant la satisfaction après un événement longtemps attendu] Ce n'est pas dommage, pas dommage. Nous allons déjeuner, la cuisinière a réussi à se procurer du lait. Vraiment, ce n'est pas dommage, on a grand besoin de prendre quelque chose de chaud! (ZOLA, Débâcle, 1892, p. 398).
Région. [Suisse] Dommage! Dommage bien! Mal dommage! ou madommage! [Anjou, Canada] Beau dommage! Interjection affirmative : certainement! naturellement! il ferait beau voir le contraire! Lachance te le laisse? La physionomie d'Azarius se rembrunit. — Beau dommage qu'il me le laisse! Je fais assez de bonnes affaires pour lui, me semble (ROY, Bonheur occas., 1945, p. 210).
Rem. Un groupe musical québecois porte le nom de Beau dommage.
Prononc. et Orth. :[]. FÉR. Crit. t. 1 1787 propose domage, à côté de dommage. Voir de même domageusement ds Ac. compl. Enq. ://. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1100 damage (Roland, éd. J. Bédier, 1102); ca 1160 Ce est domage Que vos estes por mei ocis (Eneas, 5851 ds T.-L.); 1690 dommages et intérêts (FUR.). Dér. de dam; suff. -age; damage devenu domage prob. sous l'infl. de l'a. fr. dongier (v. danger). Fréq. abs. littér. :1 369. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 624, b) 1 595; XXe s. : a) 2 219, b) 2 246.

dommage [dɔmaʒ] n. m.
ÉTYM. 1080, Chanson de Roland, damage; domage d'après dongier (danger); dér. anc. de dam, et suff. -age.
A
1 Préjudice subi par qqn. Atteinte, dam, détriment, grief (vx), lésion, préjudice, tort. a (Un, des dommages). || Dommage matériel, qui porte atteinte à l'intégrité physique ou aux biens d'une personne. || Dommage moral, qui porte atteinte à l'honneur, aux sentiments d'affection… d'une personne. || Dommage direct, directement lié à la faute commise et qui donne lieu à réparation, par oppos. au dommage indirect. || Dommage prévu, dont les parties ont prévu l'éventualité, par oppos. au dommage imprévu. || Dommage causé avec intention de nuire. Délit (cit. 1; cit. 8 et infra). || Causer, faire un grave dommage à qqn. || Éprouver, subir un dommage. || Pâtir, souffrir d'un dommage. || Réparer un dommage. Dédommager (→ Qui casse paye; payer les pots cassés). || Payer une indemnité, des dommages-intérêts pour compenser le dommage. || Responsabilité du dommage. || Sans dommage (pour…), sans préjudice.Prov. (vx). D'un sot, hommage vaut dommage.
1 Tout fait quelconque de l'homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé, à le réparer.
Code civil, art. 1832.
2 (…) il ne se fait aucun profit qu'au dommage d'autrui (…)
Montaigne, Essais, I, 22.
3 La nature du dommage causé importe peu. Dans la plupart des cas, ce sera un dommage atteignant le patrimoine de la personne, ayant occasionné à sa charge des dépenses ou des pertes appréciables en argent. Ou bien encore, le dommage peut également frapper la victime dans sa personne physique : ce sera le cas pour un accident causant la mort ou une incapacité (…) Mais le dommage peut être aussi d'ordre moral. C'est, par exemple, une atteinte à la réputation, à la considération d'une personne, résultant de propos injurieux ou de paroles ou écrits diffamatoires (…) Dans tous les cas, la jurisprudence accorde des dommages-intérêts.
A. Colin et H. Capitant, Cours élémentaire de droit civil, t. II, p. 373.
Dommages-intérêts ou dommages et intérêts : somme due au créancier par le débiteur qui n'exécute pas son obligation (→ Débiteur, cit. 4). || Dommages-intérêts compensatoires (en cas d'inexécution de l'obligation), moratoires (en cas de retard).Par ext. Indemnité due par l'auteur d'un délit ou d'un quasi-délit en réparation du préjudice causé. || Poursuivre qqn en dommages-intérêts. || Demander, réclamer, obtenir des dommages-intérêts.
4 Le débiteur est condamné, s'il y a lieu, au payement de dommages et intérêts, soit à raison de l'inexécution de l'obligation, soit à raison du retard dans l'exécution, toutes les fois qu'il ne justifie pas que l'inexécution provient d'une cause étrangère qui ne peut lui être imputée, encore qu'il n'y ait aucune mauvaise foi de sa part.
Code civil, art. 1147.
b Collectif. || Le dommage. || Faire du dommage, beaucoup de dommage.
2 Dégâts matériels causés aux choses. Dégât, mal, nuisance, ravage. || Dommages que causent aux cultures la grêle, la gelée, les inondations. Calamité (calamités agricoles). || Dommage causé dans un bois par l'ouragan. Vimaire. || Sinistre qui provoque de grands dommages. || Dommages de deux navires qui s'abordent. Ribordage. || Dommage subi par des marchandises ( Avarie, perte), par un édifice. Dégradation, détérioration, endommagement, outrage (du temps).
5 Au travers d'un mien pré certain ânon passa,
S'y vautra, non sans faire un notable dommage (…)
Racine, les Plaideurs, I, 7.
Dommages de guerre. Dr. admin. Dommages causés aux biens des individus par les faits de guerre et dont la réparation incombe à l'État, en vertu de l'égalité et de la solidarité des citoyens.Dr. internat. Dommages causés à une nation par les faits de guerre et dont la réparation incombe, en principe, à l'ennemi.
6 (…) il était moral (…) que l'Allemagne fût astreinte à payer, d'abord parce qu'elle avait à réparer les dommages causés à autrui, ensuite parce qu'il fallait que le peuple allemand comprît que la guerre est une mauvaise opération et qui ne rapporte rien.
J. Bainville, Conséquences politiques de la paix, II, p. 26.
Par métonymie. Fam. Indemnité touchée pour ces dommages. || Il a touché des dommages de guerre.
B (Déb. XIIIe; au sing., dans des emplois figés). Chose fâcheuse, désagréable.
1 Vieilli. || Le dommage. Ennui. || Le dommage est que…, c'est que… || Le dommage est de… (et inf.).
7 Il y a déjà longtemps que je suis vieux… Le dommage est, non point de trop durer, mais bien de voir tout passer autour de soi.
France, le Crime de Sylvestre Bonnard, Œ., t. II, p. 371.
(Précédé de quel). || Quel dommage de… || Quel dommage d'avoir perdu cette lettre ! || Quel dommage que… (et subj.). || « Quel dommage qu'elles soient laides » (Larbaud, in T. L. F.).Absolt. || Il est parti ? Quel dommage !
2 (Emplois avec être).Il est (vieilli), c'est dommage, c'est bien dommage que… (et subj.), c'est dommage de… (et inf.). || C'est dommage qu'il soit parti si tôt. || Ce serait bien dommage de s'en aller maintenant.
Littér. || C'est grand dommage que… (et subj.), de… (et inf.).
Ellipt. || Dommage qu'il soit parti. || Dommage que vous ne puissiez l'attendre (→ Avenant, cit. 4).
8 C'est bien dommage qu'elle soit devenue si laide.
Voltaire, Candide, XXVII.
9 La foule imite, comme elle grouille; il serait dommage qu'elle inventât.
André Suarès, Trois hommes, « Ibsen », IV, p. 121.
Absolt. || C'est dommage. || Vous n'avez pas pensé à m'apporter ce papier ? C'est dommage, c'est vraiment dommage, c'est trop dommage.
Ellipt. || Dommage ! : c'est dommage. || Il a dû s'en aller ? Dommage !
3 (Négatif).Ce n'est pas dommage : c'est heureux, mais on a trop attendu la chose. || On va enfin pouvoir partir, ce n'est pas dommage. Fam. || C'est pas dommage.Ellipt. || Il est arrivé ? Eh bien, pas dommage ! Enfin.
4 Régional (Canada). Beau dommage : le contraire serait étonnant.
CONTR. Avantage, bénéfice, gain, produit, profit. — Dédommagement, indemnité, réparation. — Bien, bonheur.
DÉR. Dommageable.
COMP. Dédommager, endommager. — Dommages-intérêts (ci-dessus à l'article).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dommage — Dommage, Picardis damage, quasi Damnum agere, vel damni actio, Dispendium, Incommodum, Noxa, Damnum, Detrimentum, Captio, Fraus. Dommage qui n est pas encore fait, mais on craind qu il advienne, Dommage imminent, Damnum infectum, Caius. Un… …   Thresor de la langue françoyse

  • dommage — DOMMAGE. sub. m. Perte, détriment, préjudice. Grand, notable dommage. Causer du dommage. Cela me porte dommage. Cela lui fait dommage de cent mille francs. Faire du dommage. Recevoir du dommage. Éprouver un grand dommage. Réparer un dommage.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • dommage — DOMMAGE. s. m. Perte, detriment, préjudice. Grand, notable dommage. apporter dommage. cela me porte dommage de ... faire dommage. faire du dommage. recevoir dommage. reparer un dommage. restablir un dommage. On dit en termes de Pratique, Despens …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Dommage ! — ● Dommage ! marque le regret ; tant pis …   Encyclopédie Universelle

  • dommage — obs. form of damage …   Useful english dictionary

  • dommage — (do ma j ) s. m. 1°   Préjudice ou dégât causé à quelqu un, à quelque chose. Réparer un dommage. Les dommages faits par la grêle sont grands. •   Et ce n est qu à dessein de pourvoir aux dommages Que du Vésuve ardent ont causés les ravages, CORN …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DOMMAGE — s. m. Perte, détriment, préjudice. Grand, notable dommage. Causer du dommage. Cela me porte dommage. Cela lui fait dommage de cent mille francs. Faire du dommage. Recevoir du dommage. Éprouver un grand dommage. Réparer un dommage. Le dommage n… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DOMMAGE — n. m. Perte matérielle subie par quelqu’un ou que l’on fait subir à quelqu’un. Notable dommage. La déconfiture de ce banquier me porte dommage. Causer du dommage. Faire du dommage. Recevoir du dommage. éprouver un grand dommage. Réparer un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Dommage — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Dommage », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Un dommage est, en droit, un dégât matériel ou …   Wikipédia en Français

  • dommage — nm., dégât, perte ; préjudice, tort : damadze (Montagny Bozel), damâzdo (Megève), DAMAZHO (Albanais, Annecy, Billième, Thônes, Villards Thônes), damâzho (Saxel.002), damazo (Albertville). E. : Faute. A1) exposé à subir des dommages, (ep. d un… …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.